Homélie

Posté par rtireau le 24 décembre 2017

Noël : 25 décembre 2017

Isaïe 9, 1-6 ; Psaume 95 ; Tite 2, 11-14 ; Luc 2, 1-14

Je viens d’aller porter la Bible dans la crèche. J’ai mis La Parole dans la crèche. Normal puisque le Verbe (La Parole) s’est fait chair à Bethléem… Il y a donc quelqu’un dans la crèche. Ce n’est plus seulement un livre, la bible, ni l’Ecriture sainte, c’est la Parole de Dieu devenu quelqu’un. C’est le Fils de Dieu lui-même. La Parole de Dieu est devenue quelqu’un. “Le Verbe s’est fait chair…, dit St Jean, et il a demeuré parmi nous.” Voilà que la Parole de Dieu a pris visage humain… Voilà que Dieu a quitté son invisible. Et il est venu rallumer nos étoiles…

Je vous propose ce soir le mot inattendu : à Noël, Dieu se révèle sous un visage inattendu et nous invite à le chercher et à l’accueillir sur un chemin inattendu.

Dieu : un visage inattendu :

- Dieu, on le pense souvent comme le-tout-puissant et on en a peur. Les hommes l’appellent quelquefois le Bon Dieu, mais ils peuvent l’imaginer plus mauvais qu’eux : « C’est le Bon Dieu qui t’a puni. – Qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu, je ne méritais pas ça. » La fête de Noël aurait dû depuis longtemps sonner la fin de ces images de Dieu. Mais il faudra encore beaucoup de Noëls pour que le vrai visage de Dieu prenne le dessus.

- Quand Dieu se donne à voir, il se révèle comme un enfant. Chemin de discrétion et de  tendresse. Il est tout-puissant, oui, mais tout-puissant-d’amour ! Et Jésus placera un jour un petit enfant au milieu de ses disciples et dira : « Celui qui accueille un enfant comme celui-là, c’est moi qu’il accueille. »

- Quand Dieu se donne à voir, il se révèle comme un réfugié, obligé de fuir le tyran Hérode. Il est proche des situations dans lesquelles des hommes se croient abandonnés de Dieu.

- Quand Dieu se donne à voir, il se révèle comme un berger qui va chercher la brebis perdue, et qui redonne confiance à tous les rejetés de la société. On est loin du surveillant impitoyable ! Non Dieu ne nous surveille pas, il veille sur nous !

Dieu : un chemin inattendu :

En réalité, depuis 2000 ans, on a du mal à croire à l’Incarnation de Dieu. On n’ose pas croire que Dieu ait pu prendre chair en Jésus, et qu’il soit à la fois Dieu et homme, Fils de Dieu et fils de Marie. Pourtant noël nous crie que Dieu et l’homme sont liés pour toujours, et que chacun de nous, comme l’enfant de la crèche, porte en lui la double identité humaine et divine. Le Verbe s’est fait chair pour que nous devenions enfants du Père. Saint Athanase le disait à sa manière : “Dieu devient homme pour que l’homme devienne Dieu.”

Vous connaissez le fameux dicton : “La vie est un éternel re-commencement”. Eh bien ça fait 2000 ans que Jésus est venu nous dire que “La vie est un  éternel commencement”, que la vie ne vaut que par ce qui naît et qui grandit. Dieu lui-même, quand il prend les grands moyens, c’est la naissance d’un enfant. La réalité la plus grande est du genre naissance, patience.

Dieu se fait petit enfant. Il avait trop à dire, sa tendresse infinie, sa vie offerte, la mort et le mal vaincus pour toujours. Il voulait donner aux hommes d’être frères. Il avait tant à dire que seul le visage d’un enfant pouvait tout exprimer. Ecoutez Michel Quoist quand il donne la parole à Dieu dans son livre intitulé Prières : “J’aime les enfants, dit Dieu, Je veux qu’on leur ressemble. Je n’aime pas les vieux, dit Dieu, à moins qu’ils soient encore des enfants. J’aime les enfants, non pas parce qu’ils sont des saints, mais parce qu’ils sont encore en train de grandir, parce qu’ils sont encore en train de s’élever. Surtout ! J’aime les enfants à cause de leur regard. C’est là que je lis leur âge. Dans mon ciel il n’y aura que des yeux de cinq ans, car Je ne connais rien de plus beau qu’un pur regard d’enfant. Ce n’est pas étonnant, dit Dieu, j’habite chez eux et c’est Moi qui me penche aux fenêtres de leur âme. Lorsque vous vous trouvez sur le chemin d’un regard pur, c’est moi qui vous souris à travers lui.”

Je vous confie un secret : Certains disent que Noël serait l’anniversaire de la naissance de Jésus. C’est faux. Ce n’est pas l’anniversaire de la naissance de Jésus, c’est la naissance de Jésus.

Laisser un commentaire

 

boutiqueesoterique |
Entre Dieu et moi paroles d... |
Eglise de Maison |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vous connaîtrez la vérité e...
| CHORALE "VOIX DES ANGES" D'...
| Le son de la trompette